[ HISTOIRE ] : Au bon souvenir du New Jack Swing

January 10, 2018

 

 

Depuis une semaine, le tandem Bruno Mars - Cardi B dégouline de Finesse. Hommage à la sitcom In Living Color, qui a révélé le frères Wayans et Jim Carrey, le clip du morceau rallume surtout la flamme du New Jack Swing, un courant hybride qui sévissait entre la fin des 80's et la première moitié des 90's. Mais que désigne exactement cette étiquette un peu ringarde ?

 

Le New Jack Swing fait partie de ces évolutions musicales amenées par des figures de l'ombre. D'abord par le duo de producteurs Jimmy Jam & Terry Lewis qui, en 1986, va fournir à Janet Jackson une identité artistique la démarquant du reste de sa mythique fratrie. Le son unique de l'album Control, notamment porté par le single What Have You Done For Me Lately, fera immédiatement des émules dans les milieux funk, soul et hip-hop. Parmi lesquels Teddy Riley, producteur lui aussi, qui va s'approprier la formule afin de la perfectionner et, ainsi, organiser la première fusion entre ces genres. En produisant Guy, son propre groupe, ainsi que Keith Sweat, Bobby Brown et Johnny Kemp, Riley va marquer une renouveau majeur dans la pop culture afro-américaine puisque les chanteurs et les rappeurs seront désormais réunis devant un même public.  

         

De succès en succès jusqu'au sommet des black charts, la recette du gourou et de ses disciples (LA Reid, Babyface, Bernard Belle, ...) se stabilise : une voix funk/soul voire gospel, souvent accompagnée d'un couplet rappé, le tout posé sur un beat de lourdes percussions. Cette période va également laisser une empreinte visuelle durable dans les mémoires grâce à sa "hype dance" caractéristique (qui réveille instinctivement le souvenir de Will Smith et Carlton Banks), omniprésente dans les clips. Une combinaison d'ingrédients que l'on retrouve aujourd'hui telle quelle dans Finesse.


Entre 1987 et 1994-95, des groupes comme New Edition, Jodeci, Bel Biv DeVoe, Hi-Five ou encore Tony! Toni! Toné! feront les beaux jours de ce genre éphémère. Il est difficile d'évoquer cette période en contournant les noms de Bobby Brown et R. Kelly qui, avant de voir leurs actes ignobles révélés au grand public (violences conjugales pour le premier, pédophilie et esclavage sexuel pour le second), en ont été des figures centrales. La courte ère New Jack Swing lancera également les carrières d'Aaliyah (l'album Age Ain't Nothing but a Number), de Montell Jordan (This Is How We Do It) et des TLC (Ooooooohhh... On the TLC Tip) qui marqueront le R&B par la suite. Même Michael Jackson himself y fera escale, emboîtant le pas de sa cadette avec l'album Dangerous.

 

Pour vous replonger dans cette ambiance unique, et éventuellement vous chauffer en vue de la soirée qui aura lieu au Bazaar (Bruxelles) sur ce thème, on vous a préparé une petite sélection de clips New Jack Swing ▼▼ ▼.

 

 

Hi-Five - Just Can't Handle It

 

 

 

 

TLC - Ain't 2 proud 2 beg

 

 

 

 

janet jackson - rhythm nation

 

 

 

 

Bobby Brown - every little step 

 

 

 

New Edition - If it isn't love

 

 

 

Aaliyah - back & forth 

 

 

 

 

Montell Jordan - This is how we do it

 

 

 

 

Boyz II Men - Motownphilly

 

 

 

 

Michael Jackson - Remember the time

 

 

 

 

Michael Jackson & heavy d - Jam 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2017 by La Fièvre. Created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now