[ LA FICHE ] : A$AP Mob - Cozy Tapes vol.2

August 31, 2017

 

À l'épilogue d’un été qui aura été généreux en sorties hip-hop, le collectif new-yorkais A$AP Mob nous livre la suite de ses Cozy Tapes, neuf mois seulement après un solide premier volume.

 

Depuis quelques mois, on pensait que les petits cailloux semés par les membres du A$AP Mob sur les réseaux mèneraient au 3ème album d'A$AP Rocky. Si ce caprice n’est pas encore comblé, le moins qu'on puisse dire est que le crew de Harlem n'a pas pour autant laissé ses fans en chien. Tout juste le temps de digérer leur premier album collectif Cozy Tapes vol.1 : Friends, sorti en novembre, et deux titres inédits, Wrong et RAF, étaient déjà sur la table au printemps. Après la séquence de teasing traditionnelle, le Mob a donc choisi ce mois d’août pour nous gratifier d'une rafale de sorties. D'abord 12, le premier album d'A$AP Twelvyy, le 4. Puis Still Striving, nouvelle mixtage d'A$AP Ferg, le 18. Et nous voilà immergés dans l’ambiance de l’établissement scolaire Yamborghini High depuis le 25. Bilan après une semaine d'écoute intensive.

✔ Validé

 

 

Production : Too Cozy c’est un peu deux salles, deux ambiances. Là où le premier volume était très dynamique, cette suite nous plonge dans un univers plus nuancé. Les sonorités trap sont toujours bien présentes (Blowin’ Minds, Black Cards, Bahamas, Coziest, et bien sûr RAF) mais émergent au milieu d’une trame de fond plus sombre qui rappelle par moments celle de At.Long.Last.A$AP, le dernier album en date d’A$AP Rocky. Avec des productions comme celles de Perry Aye, Walk on Water, BYF ou FYBR (First Year Being Rich), le A$AP Mob laisse désormais autant de place au trip qu'à la descente.

 

FEATURINGS : Les précédentes Cozy Tapes étaient déjà généreuses en featurings. Sur ce volume 2, ils débordent carrément de la tracklist. Frank Ocean, Schoolboy Q, Gucci Mane et même l'acteur Jaden Smith sont, par exemple, de la partie. La bonne surprise est à attribuer à Lil Yachty dont la légitimité de MC est sans cesse débattue dans le petit monde du hip-hop. Sur Bahamas, il vient confirmer les trop rares preuves de ses capacités, une fois ses comptines pour enfants laissées de côté. L’alchimie entre Rocky et Big Sean sur Frat Rules est clairement un des temps forts de cet album. Tout comme la savoureuse collaboration hashtaguée #BeastCoast du Mob avec des membres de Pro Era (Joey Bada$$, Kirk Knight et Nyck Caution) et des Flatbush Zombies sur What Happens. Rassembler autant de monde sur une même piste était un sacré défi mais le résultat est probant et ne renvoie pas une impression chaotique. Et puis, une telle collaboration entre les deux mouvances principales du rap new-yorkais est forcément intriguante pour un amateur de hip-hop !

❌ Signalé

 

CUt: Mauvaise surprise, le titre Wrong, sorti en avril et que le collectif avait pourtant pris la peine de clipper, n'a pas été retenu sur la version finale de l'album. La production du morceau collait pourtant pas mal avec la touche un peu glauque qui est proposée sur ce second volet des Cozy Tapes.

 

Lyrics : Que les thèmes principaux abordés par les élèves du lycée Yamborghini High tournent essentiellement autour de l’argent et des femmes n’est pas vraiment une surprise. Par contre, on peut regretter que les textes stagnent en surface, au contraire du vol. 1 qui donnait moins cette impression que tous les morceaux parlent de la même chose.

 

Singles : Comme expliqué plus haut, cet album contient indéniablement de bons titres. Mais il lui manque peut-être un hymne marquant pour porter le projet. S’il a sans aucun doute sa place dans une playlist trap de soirée, le single RAF n’a pas tout à fait l'envergure d’un Yamborghini High, l’agressivité d’un Hella Hoes ou l’audace d’un Trillmatic.

 

Clips : On attend toujours une vidéo digne de leur imagination tordue ! Avec le psychédélique Yamborghini High et le court-métrage Money Man, le premier volume des Cozy Tapes avait placé la barre très haut !

 

LES NOTEs

 

A$AP Ant (4) : Sans être particulièrement mauvais, il ne représente en rien une valeur ajoutée. Soyons honnête, s’il n’était pas membre du A$AP Mob, il n’aurait aucune chance de percer seul. Il est là par amitié et pour faire le nombre quand il faut un peu de renfort.

 

 

 

A$AP Ferg (7) : Malgré l’enregistrement de sa mixtape Still Striving en parallèle, Ferg répond bel et bien présent dans ce projet collectif.  Dans un registre où on aime le voir évoluer, oscillant entre flows mélodique et agressif (Walk On Water, Bahamas), chacune de ses interventions est efficace, voire indispensable. Il joue donc parfaitement son rôle d’energizer.

 

A$AP Nast (4) : Parce que mal utilisé ou pas assez bosseur, Nast est frustrant sur cet album. Tout fan du A$AP Mob sait qu’il a un potentiel certain et que le collectif aurait depuis longtemps dû lui donner l’occasion de réaliser un album un projet solo. Son timbre de voix tout à fait particulier et son flow ont plus d’une fois apporté un vrai plus dans leurs titres. À l’exception de Walk on Water, sur laquelle il est bon, c’est nettement moins le cas sur cet opus. Le temps de Trillmatic semble bien loin et sa fenêtre de tir risque de passer s’il ne se réveille pas rapidement.

 

 

A$AP Rocky (8,5) : Si le doute était encore permis là dessus au vu du succès de Ferg, le patron du crew reste incontestablement Lord Flacko. Bon, voire excellent, lors de chacune de ses douze apparitions, il joue toujours juste et sait parfaitement adapter la cadence de son flow aux différentes productions. Bon, maintenant on veut le troisième album solo !

 

 

A$AP Twelvyy (6) : À l’inverse de Nast, Twelvyy n’est pas vraiment une des têtes les plus prometteuses du crew. Pourtant, sans être transcendant, il fait le taff à chacune de ses interventions sur cet album. Coziest lui donne même l’occasion de se montrer en étant un peu moins entouré. Et de se rappeler au bon souvenir des fans qui ont rapidement dû zapper son premier album avec les sorties successives de la mixtape de Ferg et de ce Cozy Tapes vol.2.

 

 

Playboi Carti (5) : Au vu du nombre de titres sur lequel figure ce featuring privilégié, il paraît logique de lui attribuer une note. Dans le rôle de “voix de refrain”, il est efficace (Walk on Water, Frat Rules) et sa prestation sans autotune sur FYBR est honnête. Mais si la volonté du Mob de promouvoir son petit protégé est louable, la forcing est quand même un peu visible et pas toujours super concluant puisqu’il n’apporte pas grand chose sur les autres titres.

verdict

 

Grâce à l’effort collectif autour de Rocky et Ferg, la marque A$AP est, depuis quelques années, incontournable dans les playlists et sets de soirées hip-hop. Et ce Cozy Tapes vol. 2,  respectant une identité à mi-chemin entre trap et empreinte new-yorkaise, viendra les nourrir davantage. Cependant, Too Cozy peine à se hisser à la hauteur d'un volume 1, Friends, plus court mais plus efficace d'un bout à l'autre.

 

Meilleur titres : Walk On Water, Frat Rules, What Happens, RAF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2017 by La Fièvre. Created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now