[ SÉLECTION ] : Les 10 albums R&B les plus importants de 2019

December 19, 2019

 

C'est l'heure de l'addition ! Pour tout média musical, le traditionnel bilan de fin d'année est l'occasion de dévoiler une sélection d'albums totalement subjective. Et comme notre manière de la proposer évolue d'année en année, on a cette fois décidé d'ajouter un peu plus de profondeur dans cet exercice. D'autant plus que, sur le terrain R&B, les douze derniers mois auront été plus généreux !

 

On peut même affirmer sans sourciller que 2019 aura été une année résolument R&B, tant la qualité de ce qui a été proposé dépasse l'inventivité des rappeurs. Cette catégorie, qui était à l'origine une étiquette générique sous laquelle fourrer toute la musique afro-américaine chantée, a donné naissance à une genre mainstream majeur dans les années 90 et 2000. Alors que s'achève une décennie 2010 pendant laquelle il s'était retrouvé enfoui dans l'underground intello, ce son est aujourd'hui en pleine réinvention. Des paris se tentent bien au-delà de la formule "voix mielleuse + textes romantiques" et des mélanges d'influences vintages, électroniques et street s'opèrent dans des cerveaux bouillonnants. À tel point qu'on ne peut même plus être certain que les produits finaux qui en ressortiront à partir de 2020 pourront toujours être désignés par l’appellation "R&B". Quoi qu'il en soit, voici, selon, nous, un échantillon réaliste de cette situation excitante à l'instant T.

 

 les promesses 

        

 

(10) mahalia- love and compromise

 

 

Deux ans après le succès de Sober, il nous pressait de savoir quelle envergure pouvait prendre Mahalia sur un album entier. Le single Simmer, en feat avec Burna Boy, fut un hameçon parfaitement efficace pour se plonger dans un Love and Compromise qui propose une balance bien gérée entre ballades (What You Did? avec Ella Mai) et productions plus énergiques (Do Not Disturb). Mahalia a su prendre le temps de gérer intelligemment sa trajectoire pour ne pas s'enfermer dans un profil de chanteuse soul sans inventivité déjà vu et revu cent fois, et notamment sur des albums qui n'ont pas été retenus dans cette sélection.

 

écoute love and compromise 🕪

                

(9) St-JHN - ghetto lenny's love songs

 

 

Le courant Trapsoul, combinaison de sonorités R&B, soul et trap, s'est trouvé en SAINt JHN un nouvel ambassadeur de choix. Après avoir fait de la figuration sur la B.O. du Roi Lion (Brown Skin Girl)Ghetto Lenny's Love Songs présente une bien meilleure opportunité de se plonger dans l'univers particulier du chanteur américano-guyanais. Sa voix, rappellant parfois celle Young Thug, propose des mélodies plus maîtrisées (Anything Can Happen, High School Reunion) sur des ambiances brumeuses et parfois minimalistes très réussies (Borders, Call Me After You Hear This).

 

écoute ghetto lenny's love songs 🕪

 

(8) Lion babe - cosmic wind

 

 

Le duo Lion Babe n'en est pas à son coup d'essai mais reste trop méconnu. Sur ce second album, la voix erykah-badu-esque de la chanteuse Jill Hervey accompagne parfaitement les instrus de Lucas Goodman. Un beatmaker qui, plutôt que de trancher entre différentes tendances qui traversent le R&B actuel, a décidé de nous dévoiler toutes sa palette. Et bien lui en a pris puisque, entre les beats à tendance trap (Cosmic Wind), les prod' plus électroniques (Into Me, No Rules, Sexy Please) et la voie oragnique néo-soul (Never Before, The Wave), ce pari fait de Cosmic Wind un album à la fois recherché et très accessible.

 

écoute cosmic wind 🕪

 

(7) Jean deaux - empathy

 

 

Depuis quelques années déjà, Jean Deaux tente de se faire un nom au travers de featurings avec des rappeurs. Après un premier EP sorti l'an dernier, sa carrière prometteuse semble enfin se mettre sur de bons rails avec ce second projet qui fait la part belle à un son R&B expérimental qui ne bénéficie pas toujours d'une publicité accessible. Sur Empathy, la chanteuse pose sa voix juvénile sur des productions planantes, voire spatiales, parfaitement aiguisées. Un ton résolument introspectif qui ne rend pas pour autant l'expérience ennuyeuse, bien au contraire, tant l'identité de l'artiste transpire de cette courte tracklist.

 

écoute empathy 🕪

 

(6) Shay Lia - Dangerous

 

 

Son nom n'est pas encore sur toutes les lèvres et pourtant la voix de Shay Lia, posée sur Leave Me Alone qui a révélé Kaytranada en 2014, a déjà résonné dans les clubs du monde entier. Depuis, la franco-djiboutienne a fait ses gammes sur des collab' moins exposées et on la retrouve enfin sur un premier effort qui fait déjà partie des projets R&B les plus enthousiasmants de l'année. Du néo-house Dangerous au néo-soul Rock Baby, en passant par les puissants singles Good Together et Blue, véritable bijou produit par Kaytranada et par BadBadNotGood, le panel est complet et ça promet pour la suite !

 

écoute Dangerous 🕪

 

 LES confirmations 

 

(5) anderson .paak - ventura

 

 

Ne voulant sans doute pas laisser planer trop longtemps l'odeur de flop autour d'Oxnard, album incompris sorti six mois plus tôt, Anderson .Paak a de suite remobilisé ses sensibilité d'origine sur un Ventura élaboré sans trop chercher à se compliquer la vie. La simplicité du projet semble avoir libéré l'artiste qui s'octroie cette fois le droit de verser dans un registre qu'il maîtrise mieux : moins de rap, plus de mélodies catchy et accessibles, et même le kiff de ressusciter Brandy (Jet Black), André 3000 (Come Home) et - littéralement - Nate Dogg (What Can We Do?) pour ajouter une vibe 90's à son panel d'influences vintages.

 

écoute ventura 🕪

 

(4) kaytranada - bubba

 

 

Discret depuis 3 ans, Kaytranada vient de nous prendre par surprise en donnant une suite tant attendue à sa discographie. Là où il laissait libre cours à ses expérimentations sur 99,9%, il n'a cette fois retenu que la quintessence de sa signature sonore pour gagner en cohérence. Peut-être même un peu trop d'ailleurs, car sur Bubba, les pistes s'enchaînent aussi facilement que les verres que vous allez vous enfiler au nouvel an. Toujours est-il que sur des highlights comme The Worst In Me, Go DJ, Taste et 10%, le producteur montréalais excelle dans sa fusion des genres R&B et house tout en mettant parfaitement en valeur ses invités.

 

écoute bubba 🕪

 

(3) Solange - When I Get Home

 

 

Fidèle à elle-même, Solange porte à nouveau un message d'empowerment qui résonne plus que jamais au sein d'une communauté afro-américaine effrayée par la décomplexion de la suprématie blanche. Des titres revendicatifs comme Almeda et My Skin My Logo s’inscrivent ainsi dans la continuité de son album précédent. Même si on aurait aimé ressentir davantage sa présence vocale, les productions singulières (Down With The Clique, Stay FloSound of Rain) et surtout la sortie d'un moyen-métrage couvrant l'intégralité de l'album, donnent une aura unique à une oeuvre qui pouvait se révéler difficile d'accès au premier abord.

 

écoute When I Get Home 🕪

 

(2) blood orange - angel's pulse

 

 

Après la sortie de son chef d'oeuvre Negro Swan à l'été 2018, on n'attendait pas Blood Orange à pareille fête à peine un an plus tard. Accusé à tort d'être composé des restes non retenus sur son illustre prédécesseur, Angel's Pulse est pourtant bien plus que cela. Certes moins chargé en singles marquants, il constitue une sorte de terrain d'expérimentations qui se digère plus lentement. Mais au final, il s'inscrit avec logique dans la trajectoire du génial Dev Hynes et tiendra sans nul doute son rang dans la discographie de ce dernier grâce à des petites perles comme Dark & Handsome, Gold Teeth, Good For You et Tuesday Feeling.

 

écoute angel's pulse 🕪

 

 L'album de l'année 

 

(1) Tyler, the creator - igor

 

 

La surprise finale ! Non, Igor ne figurera pas dans notre top 10 rap car là n'est pas sa place. L'artiste lui-même ne veut d'ailleurs plus de cette étiquette. Mais alors pourquoi vouloir lui en coller une autre à tout prix ? Parce que la dimension sentimentale se traduit plus concrètement que jamais dans le son tandis que les codes hip-hop tendent à s'effacer malgré une ou deux saillies rugueuses. Notre pari est le suivant : quand on réécoutera Igor dans quelques années, on se dira que le génie audacieux de Tyler aura inspiré une nouvelle vague d'artistes désireux de refonder autrement le champs des musiques noires chantées.

 

écoute igor 🕪

 

les mentions honorables : 

 

 Summer Walker - Over It 🕪  /  SiR - Chasing Summer  🕪  / Doja Cat - Hot Pink 🕪

Ari Lennox - Shea Butter Baby 🕪 / Steve Lacy - Apollo XXI  🕪

 

 

qui tranchent avec les différentes signatures sonores qui ont fait vire cette année R&B. 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

© 2017 by La Fièvre. Created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now